COVID-19 : la police de Gatineau a dépensé environ 400 000 $ pour ses contrôles routiers

Share:

Les contrôles aux ponts interprovinciaux et ailleurs sur le territoire de Gatineau dans le contexte de la pandémie de COVID-19 ont coûté au moins 385 000 $ au Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) du 1er avril au 17 mai.

La responsable des communications du corps policier, Mariane Leduc, estime toutefois que la facture totale pourrait s’élever à plus de 410 000 $. L’exercice administratif n’est pas terminé, a-t-elle expliqué par courriel.

Plus de 316 000 véhicules ont été vérifiés par des policiers gatinois lors de ces contrôles, selon des données compilées par le SPVG . Seuls les conducteurs qui effectuaient un déplacement jugé essentiel pouvaient poursuivre leur route. Un peu plus de 4,5 % des véhicules ont dû faire demi-tour.

En Outaouais, la Sûreté du Québec et la police de la MRC des Collines-de-l'Outaouais ont également déployé des agents pour effectuer des contrôles aléatoires. Les barrages policiers ont été supprimés le 11 mai en Outaouais, à l’exception de ceux à la frontière entre Ottawa et Gatineau, qui ont été levés une semaine plus tard.

Par ailleurs, le SPVG a remis, depuis le début de la pandémie, 94 constats d'infraction pour des rassemblements interdits.