Hawkesbury envisage de mettre fin au paiement des taxes municipales en personne

Share:

La pandémie de COVID-19 a forcé les municipalités à revoir certaines façons de faire. Cela a été le cas à Hawkesbury, dans l’est ontarien.

Les derniers mois ont notamment permis à l’administration municipale d’évaluer l’efficacité des différents modes de paiement utilisés par les résidents pour s’acquitter de leurs taxes et de leurs frais d’usager.

Le sujet a été abordé par le conseil municipal lorsqu’il a été question du retour au travail des employés et de la réouverture de l’hôtel de ville dans le cadre d’une réunion plénière tenue en début de semaine.

Avant que l’accès à l’hôtel de ville ne soit restreint en mars dernier, il était encore possible d’effectuer des paiements en personne au comptoir mis à la disposition des contribuables dans le hall d’entrée.

Une fois [que le] problème avec le virus [va être réglé] est-ce que [...] le monde [...] va pouvoir entrer [de nouveau] à l’hôtel de ville pour payer leurs comptes? s’est demandé le conseiller municipal Raymond Campbell.

S’il n’en tient qu’au directeur général de la Ville de Hawkesbury, cette époque est révolue. Daniel Gatien est d’avis que le temps passé au comptoir par les employés responsables de traiter les paiements des contribuables pourrait être utilisé à meilleur escient.

Notre recommandation, c’est qu’il n’ait plus de paiement au comptoir. C’est comme vos autres services. Votre service d’Hydro, votre gaz naturel, votre téléphone, votre câble. Tout est fait par chèque, par la poste ou paiement en ligne, a-t-il souligné.

Le conseiller Yves Paquette y voit un autre avantage. Les employés du Service des finances n’auraient plus à composer avec le mécontentement de certains citoyens insatisfaits des comptes qu’ils ont à payer.

J’ai été témoin d’une scène une journée [...] ce n’était vraiment pas beau. Un monsieur était en beau joual vert. Ça n’avait aucun sens. Si les taxes augmentent [...], ce n’est pas de la faute [des employés]. C’est le conseil municipal qui décide des budgets, a tenu à rappeler M. Paquette.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Une application mobile conviviale pour les contribuables

L’exercice de réflexion auquel se livre le conseil municipal de Hawkesbury ne s’arrête pas là. Les élus se penchent aussi sur la mise en oeuvre d’une application mobile qui permettrait aux résidents d’avoir accès à une gamme de services du bout des doigts.

Ce guichet unique virtuel permettrait notamment aux contribuables de signaler les nids-de-poule observés dans les rues et de louer des installations sportives municipales.

Une capture d'écran de l'application de Grey Highlands. On y retrouve plusieurs cercles vert foncé avec des inscriptions et des pictogrammes.

La Ville de Hawkesbury envisage d'utiliser une application mobile similaire à celle mise en oeuvre par la Municipalité de Grey Highlands située au nord-ouest de Toronto.

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

C’est une idée qui m’emballe beaucoup.[...] Disons qu’un résident tombe sur une poubelle qui déborde. Au lieu de s’en plaindre sur les réseaux sociaux en y publiant des photos, la personne peut nous signaler le problème en utilisant l’application, a mentionné le conseiller Antonios Tsourounakis.

Les responsables municipaux voudraient que les employés puissent aussi y trouver leur compte. L’application que l’on regarde va permettre les paiements en ligne. [Les paiements] vont être dirigés automatiquement [...] dans nos grands livres. Alors, ça facilite l’ouvrage[...] de notre personnel, a ajouté M. Gatien.

Ces questions seront abordées de nouveau par les élus lors de la prochaine séance ordinaire du conseil municipal de Hawkesbury, le 29 juin prochain.