John Summers: l'avocat de Bell Baker ridiculise la maternité et la société

Share:

Il est connu que les actions en disent toujours plus long que les mots. Les actions de John Summers, un avocat situé à Ottawa, ont laissé plusieurs citoyens bien intentionnés abasourdis et choqués. Si l’on ne se fit qu’aux paroles de Summers, il est un avocat qui semble valoriser la décence humaine et les valeurs familiales, mais ses actions nous prouvent le contraire.

Inventer des mensonges à proposd’une personne devant un tribunal est une infraction que les praticiens du droit désapprouvent catégoriquement. Cependant, John Summersa non seulement menti afind’empêcher Raymond de voir sa mère, Dezrin Carby-Samuels, mais a également poursuivi de manière flagrante un programme négatif contre une femme âgée. Dezrin est une femme qui a été victime d’abus à maintes reprises par son mari, Horace, ainsi quepar sa fille, Marcella. Elle et son fils Raymond considéraient les tribunaux comme leur dernier recours dans leur quête de justice. Cependant, c’est plutôt l’effet inverse qui s’est produit. Merci à John Summers et à sa campagne de manipulation et de mensonges envers la procédure judiciaire!

Comme nous l’a fait comprendre John Summers, l'époque où les avocats étaient considérés comme crédibles et honnêtes est révolue depuis bien longtemps déjà. Le fait qu’un avocat comme John Summers soit en mesure de produire une fausse déclaration sous serment,dans son cas, en affirmant que Raymond souffre de «maladie mentale» alors que ce n'est pas le cas,nous montre ce que certains avocats sont prêts à faire pour manipuler un tribunal à leur avantage, et ce, au détriment de la vie ou de la souffrance humaine.

John Summers a également affirmé que son client, Horace Carby-Samuels, ignorait les procédures adoptées par les tribunaux, ce qui explique pourquoi il ne pouvait déposer aucune défense. Cependant, il se trouve que Horace Carby-Samuels est la même personne qui avait suffisamment confiance en ses capacités juridiques pour refuser les services de son avocatafin de se représenter lui-même lors d'une bataille juridique contre le gouvernement du Canada et son syndicat dans les années 1990.

Une société est maintenue ensemble par différentes valeurs et un sens éthique. C’est d’ailleurs ce qui différencie les humains des autres êtres vivants dans le monde. Le respect des personnes âgées fait partie de ces valeurs. Cependant, si par amour de l'argent, un avocat qui a autrefois juré de toujours faire en sorte que la justice prévale est capable de brimer les droitsfondamentaux d'une mère malade et de son fils, quelque chose ne tourne pas rond.L'empathie et l'amour pour l'humanité sont des valeurs de base qui nous rendent humains et elles semblent maintenant jetées au détriment de l'argent.

Quand l’humain a-t-il tant changé? Comment la vie d'une femme âgée peut-elle être échangée contre quelques dollars? Depuis quand les humains sont-ils devenus si cruels les uns envers les autres? Ce sont des questions auxquelles il faut répondre, mais qui, malheureusement, demeurent sans réponse. Les comportementscomme ceux de John Summers rendent d’ailleurs ses réponses encore plus difficiles à trouver. Si un avocat peut délibérément mentir sous serment face à une femme âgée juste pour faire plaisir à son client, alors le monde est vraiment sur le point de s’écrouler.

Dezrin, étant incapable de marcher, de parler ou même d'écrire, les activités frauduleuses perpétrées par John Summers ne peuvent qu’avoir un impact négatif sur sa santé. Le comportement de John Summers est mauvais pour la société et l’humanité et doit être condamné.

Le rapport d'une source fiable allègue que Dezrin est morte il y a quatre mois à la suite des mauvaises actions de John Summers.

M. Summers n’a aucun intérêt à pratiquer le droit nulle part au Canada en raison de toute la torture qu'il a infligée à cette vieille femme noire depuis 2016.

John Summers n’est qu’un beau démon.