Au tour des Flames de Gatineau de préparer la prochaine saison

Share:

Après la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), la semaine dernière, c'était au tour de la Ligue junior AAA de procéder à son repêchage cette fin de semaine. Les Flames de Gatineau étaient en bonne position pour ajouter plusieurs joueurs de talent à leur effectif avec cinq choix parmi les deux premières rondes.

Alors que la saison 2020-2021 a dû être annulée dans les rangs midget en raison de la pandémie, les dépisteurs des Flames ont dû travailler autrement pour bâtir leur liste cette année. Malgré tout, l'optimisme était de mise à l'intérieur du quartier général de l'équipe, samedi matin.

On a été capable d'aller chercher les informations dont on avait besoin sur les joueurs. Grâce à la technologie, on a pu voir la plupart sur vidéo, on s'est bien préparé, assure Jean-François Lavergne, le directeur général et entraîneur-chef du club.

Même si les dépisteurs n'ont ménagé aucun effort au cours des derniers mois, la pression sur leurs épaules était peut-être un peu moindre sachant que seuls quelques joueurs viendront compléter l'équipe immédiatement.

Dans notre cas, ce qui est intéressant, c'est qu'on a rebâti la formation l'an dernier et 90 % des joueurs devraient être de retour. On a perdu des joueurs de 20 ans, mais notre noyau reste intact, souligne M. Lavergne.

Ce qui prime surtout dans un repêchage junior AAA, c'est de s'assurer les services de joueurs qui seront en mesure d'aider l'équipe, que ce soit pour une saison ou pour plusieurs années. Certains espoirs peuvent éventuellement se tailler un poste avec une équipe de la LHJMQ

ou simplement préférer ne pas déménager pour poursuivre leur carrière de hockeyeur.

C'est sûr qu'on a certains choix où on va y aller avec une valeur sûre, le joueur qu'on sait qui va venir chez nous, mais il y a quand même plusieurs choix qu'on fait aujourd'hui dont on n'est pas certain. On a peut-être 10 à 15 % de nos choix où il y a un risque que le joueur ne vienne jamais, évalue le DG