Renault enregistre une perte historique de 8 milliards d’euros

Share:

2020, annus horribilis pour Renault. Le constructeur automobile français a enregistré une perte de 8 milliards d’euros l’an passé, selon des résultats publiés ce vendredi matin. Ce recul historique s’explique principalement par la contribution du partenaire japonais Nissan, détenu à 43% par Renault : il a pénalisé le groupe au losange à hauteur de 4,9 milliards d’euros. Renault a vu de son côté ses ventes plonger de 21,3% sur l’année, avec moins de trois millions de véhicules vendus sur un marché automobile en chute libre.

Le constructeur pourra toujours se dire qu’il a limité la casse : l’essentiel de la chute s’est produit lors du premier semestre, au plus fort de la crise du Covid-19, avec déjà 7,3 milliards d’euros de pertes. Au second semestre, ce sont «seulement» 660 millions d’euros de pertes qui sont venues s’ajouter. Sur l’ensemble de l’année, le chiffre d’affaires connaît un repli de 21,7%.