La vaccination de masse débutera demain

Share:

À partir de ce vendredi 30 avril, la vaccination de masse débutera dans la province avec les 50 ans et plus. La prise de rendez-vous ouvrira de façon graduelle par groupe d'âge. D’ici deux semaines, la vaccination sera ouverte à toute la population.

Par Aude Malaret - collaboration spéciale

L’accès à la vaccination sera élargi progressivement à l’ensemble de la population par tranche d’âge de cinq ans sur 15 jours :

  • 30 avril: 50 à 59 ans ;
  • 3 mai : 45 à 49 ans ;
  • 5 mai : 40 à 44 ans ;
  • 7 mai : 35 à 39 ans ;
  • 10 mai : 30 à 34 ans ;
  • 12 mai : 25 à 29 ans ;
  • 14 mai : 18 à 24 ans.

Le gouvernement vise une cible de 75 % des adultes ayant reçu une première dose, soit 2 millions de personnes.

«Il n’y a aucun doute, nous allons atteindre notre objectif du 24 juin», a assuré le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, lors de la conférence de presse annonçant le plan de vaccination de masse, ce 29 avril.

«Le ciel commence à se dégager et on commence à voir les rayons du soleil, a-t-il illustré. On attendait tous ce jour depuis longtemps. C’est un grand jour pour le Québec.» Toutefois, «il est trop tôt pour un plan de déconfinement».

La réseau est prêt, a assuré le ministre de la Santé. «On a préparé nos cliniques de vaccination, on a mis les pharmaciens et les entreprises du Québec à contribution. On a formé des vaccinateurs et plus de 1 000 se sont ajoutés dans la dernière semaine, pour un total de 12 000 personnes.»

D’importantes livraisons attendues

De plus, le ministère a indiqué dans un communiqué que «des livraisons importantes confirmées de doses de vaccin sont prévues au cours des prochaines semaines». Au mois de mai, le Québec recevra 2 517 080 doses :

  • 594 770 doses au cours de la semaine du 3 mai ;
  • 458 640 doses au cours de la semaine du 10 mai ;
  • 458 640 doses au cours de la semaine du 17 mai ;
  • 458 640 doses au cours de la semaine du 24 mai ;
  • 546 390 doses au cours de la semaine du 31 mai.

Les personnes vivant avec un handicap et un de leurs proches aidant ainsi que les femmes enceintes ont encore jusqu’à ce jeudi 29 avril pour prendre un rendez-vous prioritaire.

À quoi servira l'attestation de vaccination ?

«J’ai demandé d’avoir une preuve digitale (de vaccination) le plus rapidement possible, pour remplacer la preuve papier que l’on a (quand on s’est fait vacciner)», a fait savoir Christian Dubbé, interrogé à ce sujet lors de la période de question.

Cette preuve aurait la forme d’un code QR que les personnes vaccinées pourraient avoir sur leur téléphone. «Ce serait une première étape», a-t-il précisé.

À savoir à quoi pourrait servir cette preuve vaccinale, le ministre de la Santé a rappelé qu’«on a déjà besoin d’une preuve vaccinale quand on va dans certains pays». Et d’ajouter qu’«aujourd’hui, il est un peu tôt pour en donner l’application» mais qu’il «faut se donner des outils modernes».

Québec a ainsi demandé à la Santé publique de travailler sur les «détails pratiques», les questions éthiques et les conditions d’utilisation de cette preuve vaccinale. La Santé publique fera ensuite des recommandations sur les applications de cette preuve vaccinale.

Des mesures spéciales d'urgence dans le Bas-Saint-Laurent

Finalement, en raison de la situation préoccupante dans le Bas-Saint-Laurent, Québec a annoncé que des mesures spéciales d'urgence entreront en vigueur dans la région à partir de demain soir à minuit. Ces mesures s'appliqueront sur tout le territoire, à l'exception des MRC de Matane, de Matapédia et de La Mitis. Toutefois, les écoles primaires resteront ouvertes.

Indiquant que la région est «sous pression», Christian Dubbé a affirmé qu’il fallait «intervenir immédiatement avant que ça empire».