Mode homme 2022 : joyeux, frais, léger, voilà l'été !

Share:

Tour de chauffe pour la mode avant les collections de septembre

Une dizaine de défilés « physiques » à peine pour cette fashion week printemps-été 2022, Milan et Paris confondus. Contraints par les restrictions sanitaires, peu d'acheteurs étrangers et encore moins de médias se sont déplacés. Pragmatiques, les marques ont, cette saison encore, fait le choix du digital, attendant un vrai retour à la normale pour investir à nouveau dans un événement physique : septembre pour les maisons présentant des collections féminines, janvier 2022 pour les autres. Armani, Dolce & Gabbana, Etro, Dior et Hermès sont les cinq grandes maisons qui, en dépit du contexte, ont proposé des défilés live, suivis entre autres à Paris par les outsiders Officine Générale, Louis Gabriel Nouchi et Bluemarble.

Si une tendance générale se dessine dans cet été masculin, elle tire du côté du jaune, de la lumière, voire de l'humour. Chez certains (J.W. Anderson, Lanvin, Bluemarble, Phipps, Casablanca), le bon et le mauvais goût sont aussi fluides que le genre et, cette saison encore, on danse (Burberry, Vuitton). Chez Dior, les garçons défilent dans une roseraie transposée dans un désert hallucinogène sur la musique du rappeur Travis Scott, coauteur de la collection avec le directeur artistique Kim Jones. Les Dolce & Gabbana célèbrent le foot, Véronique Nichanian pour Hermès sublime les lumières de l'été avec un vestiaire aux couleurs irradiantes (jaune citron, vert céladon, rose poudré…) et continue sa conversation avec le metteur en scène Cyril Teste. Dries Van Noten et Paul Smith font, eux aussi, le pari de la fraîcheur et de la légèreté.

Virgil Abloh chez Vuitton poursuit sa narration avec un film énigmatique et une collection qui joue des antagonismes entre rigueur du costume et jupes de samouraï aux couleurs franches. Chez Courrèges, l'étoile montante Nicolas Di Felice pose les bases d'une mode forte et graphique, attendant la rentrée et les collections femme pour dérouler son propos. J.W. Anderson présente son travail pour Loewe sous la forme d'un coffret composé de deux très beaux livres : la collection vue par le photographe David Sims et le peintre Florian Krewer. L'Italien Riccardo Tisci reste quant à lui fidèle à son univers sombre aux accents street. Il plonge dans une dystopie post-effondrement et démantèle le célèbre trench Burberry. Quand Louis Gabriel Nouchi conclut son défilé avec Soeur Sourire et la chanson « Dominique ». Chacun son style… c'est tout le sel de l'exercice. B.D.

Les tendances du printemps-été 2022

Directeur de la mode masculine pour les grands magasins new-yorkais Bergdorf Goodman, Bruce Pask est l'un des rares acheteurs professionnels à avoir fait le voyage en Europe pour les fashion week. « Je suis très heureux d'être de retour. C'est important de voir et de toucher les vêtements, de capter toute l'atmosphère qui entoure une collection lors de sa présentation » confie l'Américain qui décrypte ici les tendances pour « Les Echos Week-End », lui qui longtemps a été rédacteur de mode pour « GQ » et « T Magazine » avant de poursuivre sa carrière dans le retail.