Consulter un vétérinaire durant la COVID-19

Share:

(EN) Nous sommes nombreux à avoir reporté nos rendez-vous chez le médecin durant la pandémie associée à la COVID-19, tout comme les visites chez le vétérinaire. Bien que la plupart des cliniques vétérinaires soient maintenant ouvertes pour des examens de santé et des soins médicaux non urgents, certains propriétaires d’animaux de compagnie demeurent méfiants quant aux consultations, ce qui risque de compromettre la santé de leur animal.

« La plupart des cliniques vétérinaires ont mis en place des mesures pour minimiser les risques pour la santé des propriétaires, des vétérinaires et de leur personnel », assure le Dr Juanita Glencross-Winslow, vétérinaire chez Royal Canin, une entreprise d'aliments pour animaux de compagnie. « Grâce aux rendez-vous virtuels, votre animal peut obtenir les soins vétérinaires nécessaires même à l'ère de la COVID-19 – la consultation se déroulera simplement de façon différente. »

Même si une visite chez le vétérinaire ne fait pas partie de vos priorités pour le moment, le Dr Glencross-Winslow tient à souligner l’importance de l’examen annuel et encourage les propriétaires d’animaux de compagnie à prendre rendez-vous. Certains problèmes médicaux non urgents peuvent également être traités durant l’examen annuel, comme :

Les démangeaisons excessives : Bien qu’il soit normal que votre chien se gratte de temps en temps, les démangeaisons excessives, la chute des poils, les rougeurs cutanées, les plaies moites et même le mâchouillage des pattes peuvent indiquer un problème de peau qu’un vétérinaire doit voir et traiter.

La vieillesse et les maladies : Nos animaux vieillissent plus rapidement que nous, et votre vétérinaire remarquera peut-être certains changements chez votre animal qui peuvent indiquer l’apparition de problèmes médicaux qui seront traités plus facilement et de façon plus efficace s’ils sont identifiés tôt. De plus, nos animaux de compagnie sont vulnérables à plusieurs maladies qu’il est possible d’éviter grâce à la vaccination, alors discutez de la situation avec votre vétérinaire afin d’identifier les vaccins que votre animal devrait recevoir.

La prévention des infestations de tiques et des puces : La belle saison tire à sa fin, mais la menace d’une infestation de tiques et de puces est toujours présente. Comme les puces et les tiques sont présents dans la nature jusqu’à la fin de l'automne et ne disparaissent que lorsque mercure descend sous le point de congélation, il est important de continuer le traitement préventif jusqu'à l’arrivée de l'hiver.